Opening du sommet

C’est le grand jour, le sommet mondial du design sera officiellement lancé à 14h30 au Palais des Congrès de Montréal. Après une nuit très courte, réveil à 4h00 du matin (merci le jet lag), je profite de la matinée de libre pour visiter le vieux Montréal : le quartier chinois, la vieille ville et l’ancien port. Montréal est une sorte de New York miniature, à taille humaine, c’est vraiment dépaysant. Pour le petit détail mais qui fait de cette ville une métropole moderne, la ville entière (ou presque) offre un accès gratuit au wifi (à l’inverse du Palais des Congrès qui demande 25$ pour y avoir accès, fuck-off).

Pour le déjeuner je retrouve un petit groupe de l’OFQJ, direction le restaurant Schwartz sur le boulevard Saint-Laurent, une institution locale fréquentée par de nombreuses personnalités. À en croire les photos sur les murs, Céline Dion doit en être la propriétaire. À la carte de la viande fumée dans une sorte de sandwich, le tout arrosé de moutarde, superbe découverte ! Le quartier est également super branché, plusieurs murs sont talentueusement habillés de graffitis, cela parle graphisme, design…

Nous voilà parti au Palais des Congrès pour les premières interventions, celles des conférenciers vedettes. Des designers de tous horizons interviennent à intervalles réguliers de 30 minutes. Je souligne l’intervention de Ginette Caron, designer graphique canadienne qui expose ses projets pour Moleskine ou encore Benetton. Ce n’est pas tout frais, mais apprécie son travail et sa vision du métier – travailler pour les besoins du client, d’un projet, et ne pas faire du graphisme uniquement pour les graphistes.

18h30, après les conférences puis les discours des politiques s’engageant en faveur du design, je note l’engouement du gouvernement Québécois pour le design (la France a décidément du retard en la matière), nous nous rendons à la Voûte, une sorte de club hype situé en sous-sol d’une ancienne banque. Là se trouve la plupart des designers présents à l’événement, c’est l’instant off durant lequel je profite de diverses rencontres professionnelles. Quelques bières plus tard, nous filons dans un restaurant chinois puis au lit avec une première journée bien remplie.