La région Occitanie soutien Google

Malheureusement ce n’est pas une blague, et ce sans le savoir, la région Occitanie soutien Google, vous savez le grand groupe qui fait de grands bénéfices sans payer d’impôts en France (ou si peu).

On ne va pas se torturer à taper sur untel ou untel pour souligner l’ignorance et l’inculture typographique qui réside dans le choix du logotype que vient de faire la région Occitanie, mais après avoir lancé un concours de logotype, blacklisté par l’Alliance Française des Designers, dont la méthode tue entre autre le métier de designer, voici que la nouvelle identité visuelle fait rayonner une Google Font et ce sans complexe (Montserrat : dont nous ne connaissons pas les droits d’utilisation dans le cadre d’une administration).

Pour les novices, et l’agence de communication qui a accompagnée la région pour l’organisation du concours, à Toulouse se trouvait une magnifique école qui se nommait le Scriptorium. Cette école, qui ne devrait pas être à présenter, a vu naître et passer de grands dessinateurs de caractères comme François Boltana (pour ne citer que lui). Ce dernier a été étudiant à l’École des Beaux-Arts de Toulouse, il était l’un des premiers élèves de l’atelier d’Art graphique créé en 1968 par le professeur André Vernette, assisté de Bernard Arin, qui deviendra le Scriptorium de Toulouse. Graphiste et directeur artistique, François Boltana reçoit de nombreuses récompenses : le prix Letraset en 1972, Meilleur ouvrier de France en 1997. Son travail a été exposé à l’ATypI (1974), au Centre Pompidou (1989), et dans de nombreuses manifestations typographiques internationales.

De ce fait, comment est-il possible de passer à côté d’un patrimoine aussi riche, aussi ancré régionalement et avec un rayonnement aussi grand ? Agacé par tant de contre-productivité, nous avons tenté de réaliser en une poignées d’heures notre version d’une identité visuelle qui fait sens*, qui conte une histoire et surtout valorise notre patrimoine, notre territoire.

*Sans surprise, le caractère  »Rabelais » dessiné par François Boltana s’associe parfaitement à l’identité et participe de son efficacité. Les caractères plus contemporain de Xavier Dupré auraient également pu s’associer à cette identité .

 

Partager